Posted in Actu Douceurs

Le dernier point sur l’évolution des futures boutiques.

Nous nous sommes occupés personnellement de la rentabilité de ces boutiques et nous avons du y investir une bonne partie de notre temps durant les deux derniers mois malgré le rush de Noël.

Nous avons donc réussi à valider 2 boutiques, l’une dans une grande ville sur l’ouest de la France et l’autre dans une petite ville dans le sud dans un marché très passant.

Il y a 2 autres postulants sérieux pour des boutiques en cours qui sont très avancés dans leur installation.

Pour la boutique situées dans une grande ville de l’ouest de la France nous avons du visiter 5 boutiques différentes avant de trouver la perle rare mais quand nous sommes arrivés en face de la boutique choisie nous nous sommes rendus compte que nous étions en face de la parfaite combinaison. Impossible de ne pas être rentable.

Ces deux boutiques présentent donc tous les critères de réussite que nous nous étions fixés en nous basant sur toutes les boutiques antérieures qui marchent. (Notre boutique de Beauvais un peu spéciale qui fait à elle seule 1 Million € par an et qui nous a servi à faire tous les essais possibles de rentabilité et de choix et les différentes boutiques sous différentes marques que nous alimentons déjà depuis de nombreuses années. Je vous rappelle que c’est fort de cette expérience que nous avons décidés d’ouvrir des boutiques sous notre marque.

Nous avons dû sillonner la France et parcouru environ 6800 kilomètres rien que pour aller visiter et surtout choisir les boutiques. Nous nous sommes assurés que ces boutiques étaient le meilleur choix et surtout avec ma femme nous avons refusé plusieurs possibilités qui ne présentaient pas tous nos critères de sélection.

Au niveau du financement, nous nous sommes fait aider d’une de nos banques qui nous connaît bien. Nous disposons maintenant d’un document précis qui décrit les recherches des banques et leur critères de décisions qui n’ont parfois par grand chose à voir avec le point de vue d’un dirigeant qui connaît les secrets de la réussite d’une boutique. Vos dossiers doivent donc être préparés avec soin mais nous maîtrisons maintenant cet obstacle.

La boutique du sud est sûre d’être très rentable même si le chiffre d’affaire était vraiment très bas. Le loyer est faible. L’investissement total lui, ne dépassera pas 40 000 € (meubles et stock inclus) La seule solution pour échouer serait de fermer les portes et de mettre les clients dehors (à la fourche) c’est une zone très passante.

La boutique dans une grande ville de l’ouest est elle aussi est très au-dessus du seuil de la rentabilité même si les chiffres sont pris dans leurs hypothèses basses. Le coin est situé dans un endroit très chic. L’investissement initial est lui de 130 000 €, l’emplacement, le pas de porte, est chic et a coûté à lui seul 85 000 €.

Il est important de se rendre compte de la différence d’investissement. Dans les deux cas, ces boutiques sont assurées d’une haute rentabilité.

Nous avons d’ailleurs travaillé avec chacun des postulants pour nous assurer de la viabilité et de la faisabilité et nous n’avons pas signé de contrat ni d’engagement avant que le financement et la location du pas de porte n’aient aboutis. Nous avons décidé de ne lancer l’inscription que lorsque nous commençons les visites de détection des meilleurs emplacements.

Nous allons bientôt atteindre la cible des 5 boutiques de départ pour lesquelles nous avions décidé de baisser le droit d’entrée à 3000 €. Ce droit d’entrée va maintenant être rétabli à 5000 € pour tenir compte de tous les frais liés à la création d’une boutique. Si l’aventure vous tente, il reste encore 2 places pour une inscription à ce tarif.

There are no comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart